La faune domestique

Menez Meur est une véritable ferme où sont élevées les races domestiques bretonnes. Douze races sont présentes sur le Domaine, races de moutons, chèvres, chevaux, cochons, vaches, et volailles. Prêts à traverser la volière ? A approcher le Porc blanc de l’Ouest ? Caresser les moutons, les chèvres ou encore le cheval de Trait Breton ?

Les vaches

Vache froment du Léon – photo : Yannick Chérel

La Froment du Léon

La vache Froment du Léon doit son nom à la couleur de sa robe, qui rappelle celle du blé mûr. Elle est réputée pour sa douceur et sa docilité. On l’appelait d’ailleurs autrefois la “vache à madame”. Riche en bêta-carotène, son lait permet de produire un beurre “bouton d’or”, presque orange.

La Bretonne Pie-noir

Robe noire et blanche, petite taille et cornes en forme de lyre, voilà la vache Bretonne Pie-noir. Cette race très rustique produit un lait de très bonne qualité et est également reconnue pour ses qualités maternelles.

L’Armoricaine

Cette vache rustique et douce est reconnaissable à sa robe sa robe acajou, parfois tachée de blanc. La vache Armoricaine est élevée et appréciée pour la qualité de sa viande.

La Nantaise

Elle est la plus grande des quatre races de vaches présentes sur le Domaine. De couleur claire, la vache Nantaise a de jolis yeux surlignés de noir. C’est une vache “tout terrain”, qui se plaît dans différents milieux (prairies, zones humides…). Elle est élevée pour sa viande ou son lait et sert également pour le travail de la terre, grâce à la traction animale.

Les moutons

Moutons d’Ouessant – photo : Yannick Chérel

Le mouton d’Ouessant

L’île d’Ouessant est le berceau de cette race qui a la particularité d’être la plus petite race de mouton au monde ! La toison de ce mouton peut être noire ou blanche et les béliers portent de belles cornes en spirales, qui rappellent celles des mouflons. Le mouton d’Ouessant est beaucoup utilisé aujourd’hui pour l’élevage d’agrément.

Le mouton landes de Bretagne

Cette race est particulièrement bien adaptée au pâturage des espaces naturels tels que les landes ou les marais. Sa toison peut être blanche ou noire. La laine du mouton des landes de Bretagne, comme celle du Belle-île, est valorisée grâce à une filière spécifique aux moutons de Bretagne : “les toisons bretonnes”.

Le mouton de Belle-Île

Comme son nom l’indique, ce mouton est originaire de Belle-île. Ce mouton est le plus grand parmi les trois races bretonnes. Sa toison peut présenter différentes couleurs, du blanc au noir, en passant par des nuances de gris et de brun foncé. Il est valorisé chez les éleveurs à la fois pour sa viande, son lait et sa laine.

Le porc blanc de l’Ouest

Porc blanc de l’Ouest – photo : Yannick Chérel

C’est la seule race de porc originaire de l’Ouest de la France. Le porc blanc de l’Ouest est facilement reconnaissable avec ses grandes oreilles qui lui tombent sur le yeux. Il est parfaitement adapté à l’élevage en extérieur. Le mâle (appelé verrat) pèse environ 400 kg et la femelle (la truie) environ 350 kg.

La chèvre des fossés

Chèvre des fossés – photo : Yannick Chérel

La chèvre des fossés tire son nom de l’usage auquel elle était autrefois destinée. Elle entretenait en effet les talus et les fossés. Son pelage long peut présenter diverses associations de couleurs. Les boucs arborent d’impressionnantes cornes. Cette chèvre très rustique est parfaitement adaptée à l’entretien des espaces naturels.

 

Le cheval de trait breton

Chevaux de trait bretons – Photo : Marie Thérèse Plantec – Aulne Photoclub

C’est le cheval de trait de Bretagne. Dans la race, on distingue deux types de morphologie : le postier, plus fin, plus léger et le trait, plus compact et massif. Les chevaux peuvent présenter différentes couleurs de robe (le pelage). Sur le domaine de Menez Meur, certaines juments sont dressées à la traction animale, pour pouvoir réaliser des travaux de débardage ou d’entretien des espaces naturels.

La basse-cour

Coucou de Rennes et oies normandes – photo : Yannick Chérel

Dans la volière du domaine, située près de la ferme pédagogique, vous retrouverez des races de l’Ouest : la poule Coucou de Rennes avec son plumage gris moucheté et l’oie normande.

 

Sauvegarder les races bretonnes

Alors qu’elles ont failli disparaître dans les années 1970-80, ces races régionales sont aujourd’hui sauvegardées et présentées à Menez Meur. Dans les coulisses de la ferme, les techniciens animaliers font naître des animaux qui rejoignent ensuite les fermes d’éleveurs passionnés. Venir au domaine, c’est aussi soutenir ce projet !

Les animaux que vous rencontrez à Menez Meur passent l’essentiel de l’année dans les prés, et rejoignent en hiver, des bâtiments éco-conçus. Durant l’hiver, la ferme pédagogique vous attend pour encore plus de proximité avec les animaux domestiques du Domaine. En été, quand les animaux sont au pré, le hangar se transforme en lieu d’exposition et de jeux autour des cinq sens !

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×